Télé-services locaux

Retrouvez tous les télé-services de la ville de Linas dans la liste ci-dessous !

Agenda des manifestations

Consultez en un clic toutes les manifestations organisées dans la ville de Linas !

>> Voir toutes les manifestations

Partenaires de Linas

Découvrez l'ensemble des acteurs et partenaires de la ville de Linas !

Le charme du domaine de Bellejame

Au terme de la réunion de présentation du projet, la visite du site fut un moment inoubliable. Par un temps splendide, nous entrâmes dans Bellejame. On entendait les oiseaux et les feuilles des arbres qui bougeaient, balancées par le vent. Les ruines de l'ancien château détachaient admirablement du bleu du ciel et du vert de la nature environnante.

Soudain, en arrivant au bord de la rivière, nous surprîmes un couple de col-vert qui, un peu effrayé par ces visiteurs inhabituels, prit son envole sous l'admiration de notre groupe. La qualité environnementale de cet espace n'échappa pas au Président LAPASSET. En effet, les alignements de platanes, les chênes tricentenaires, les cèdres et toutes sortes d'arbres remarquables donnaient à Bellejame un cachet et une authenticité dont on espérait bien qu'il serait déterminant.

Il s'agissait là d'un point important à signaler. A Bellejame, il y a un peuplement d'arbres particulièrement remarquables. Compte tenu des contraintes du cahier des charges de la FFR, on pouvait difficilement envisager de réaliser le Centre Technique sans déboiser plusieurs mètres carrés. Or là, une nouvelle difficulté apparaissait : les communes de Linas et de Marcoussis avaient par le passé protégé le parc en le classant au plan d'occupation des sols, rendant tout déboisement impossible. Bien sûr durant toutes les phases du projet, cette difficulté n'a pas été mentionnée, mais dans l'esprit des deux maires, il faudrait très rapidement trouver une solution pour neutraliser cet écueil tout en restant dans l'esprit de la protection de cet espace naturel remarquable. Les communes firent appel à l'Office Nationale des Forêts pour entreprendre un travail de repérage qui permettrait d'identifier les arbres remarquables tels ces chênes multi-centenaires qui peuplent le massif, et repérer les espaces boisés sans intérêt comme les anciennes clairières qui par manque d'entretien s'étaient reboisées naturellement. On ne pouvait rêver mieux, la visite était une parfaite réussite.

La matinée se termina par un repas convivial au club House de l'équipe de rugby de Marcoussis. Là encore, il s'agissait de montrer que l'esprit rugby était parti prenante dans notre candidature. Ce repas s'approchait plus d'une troisième mi-temps que d'un dîner en ville. Au menu charcuterie et vin rouge et surtout un gâteau impressionnant représentant un terrain de rugby réalisé par le pâtissier de Marcoussis. Jo MASOT et Jean-Claude SKRELA repartirent sous escorte de Gendarmerie car ils avaient un avion urgent à prendre à Orly. Tous se quittèrent sur ces mots du Président LAPASSET : « je ne sais pas quelle sera la décision finale, mais on a passé un bon moment avec vous ».

Nous avions donc réussi notre prestation, il restait à apporter quelques précisions à la FFR et à croiser les doigts dans l'attente du verdict à la fin du mois de juin.
Pour autant nous ne sommes pas restés les bras croisés durant ce mois de juin 99. Plus nous réussirions à mobiliser des personnalités sportives ou politiques en faveur de notre candidature, plus nous renforcerions les chances de l'emporter. Des appels téléphoniques tous azimuts ont donc été nombreux durant cette période.

Submit to FacebookSubmit to Twitter